LE COMBAT ORDINAIRE T3

Résumé

Le Troisième tome de l'une des plus remarquables oeuvres de la bande dessinée contemporaine, Ce qui est précieux voit Marco, confronté au désir de maternité d'Emilie et à la mort de son père. A travers de petites choses, de vieilles photos et des événements sans importance, Larcenet poursuit ses questionnements sur l'âme humaine avec une tendresse bouleversante, laissant dans le coeur des lecteurs des traces indélébiles. Un livre rare.

Mon avis

Je continue de suivre Manu Larcenet dans son Combat Ordinaire et là, dans le tome 3, on rit moins. Le père de Manu s'est suicidé et Manu est triste et cherche à comprendre qui était son père car il se rend compte que celui-ci comportait bien des zones de mystère. C'est une réflexion sur la perte du père et lors de sa disparition dans des conditions assez particulières, un suicide, on s'aperçoit que celui que l'on côtoyait est un inconnu. Même sa mère ne lui laisse que peu d'indices et il part à la rencontre d'un supérieur à celui-ci durant la guerre d'Algérie pour trouver des informations. Et tout cela intervient alors qu'Emilie, sa compagne, désire un enfant...... 

C'est un opus mélancolique, triste car Manu est bien désemparé face à ce père qui ne communiquait que très peu. 

De très jolis textes dont voici quelques extraits :

"Rien ne prépare à la permanence de l'abomination"

"De manière rassurante ou, au contraire terrifiante, tout ce que je fais porte la trace de mon père"

"Quand on ne meurt pas, il faut bien se résoudre à vivre"

"Savoir enfin ce que je suis passe à coup sûr par comprendre qui il était (son père)".

Ma seule petite remarque : Manu ne "gatte" pas sa mère au niveau de l'apparence...... Celle-ci est désemparée par la mort de son mari et souhaite balayer son ancienne vie, ne pas vivre dans une maison pleine de souvenirs..... 

C'est un tome plein de questionnements, plein de réflexions sur la vie, la mort, la transmission, les racines et la paternité....

Bravo et vivement le tome 4 !

Ciao

Ma note : ****

Ciao