UNE VIE APRES L'AUTRE

Résumé

11 février 1910 : Ursula Todd naît ? et meurt aussitôt.11 février 1910 : Ursula Todd naît ? et meurt, quelques minutes plus tard, le cordon ombilical enroulé autour du cou.11 février 1910 : Ursula Todd naît ? le cordon ombilical menace de l'étouffer, mais cette fois le médecin est là pour le couper, et Ursula survit?Ursula naîtra et mourra de nombreuses fois encore ? à cinq ans, noyée ; à douze ans dans un accident domestique ; ou encore à vingt ans, dans un café de Munich, juste après avoir tiré sur Adolf Hitler et changé ainsi, peut-être, la face du monde?Etablis dans un manoir bucolique du nom de Fox Corner, les Todd portent sur leur environnement le regard distancié, ironique et magnanime de ceux que les tragédies de l'Histoire épargnent. Hugh, le père, travaille à la City, tandis que Sylvie, la mère, reste à la maison et élève ses enfants à l'ancienne. Mais le temps, en la personne d'Ursula, va bientôt se détraquer, se décomposer en une myriade de destins possibles qui vont, chacun à sa manière, bouleverser celui de la famille?Si l'on avait la possibilité de changer le cours de l'histoire, souhaiterions-nous vraiment le faire ?

L'Auteure

ATKINSON

Kate Atkinson, née en 1951 au Royaume-Uni,  est romancière et nouvelliste.
Diplômée de littérature à l'université de Dundee, elle reçoit en 1988 le Woman's Short Story Competition pour l'une de ses nouvelles.

Elle est entrée dans la littérature par la grande porte, en 1996, avec un roman fascinant qui ne ressemblait à rien de connu, Dans les coulisses du musée (Behind the scenes at the museum).
Il obtient le Whitbread First Novel Award et le Whitbread Book of the Year Award en 1996. En France, le livre est élu "meilleur roman de l'année" par le magazine Lire. 
Elle a inventé un héros récurrent, le détective privé Jackson Brodie, que l'on rencontre dans "La Souris bleue" (Case histories, 2004, Prix Westminster du roman anglais), "Les choses s'arrangent mais ça ne va pas mieux" (One good turn : a jolly murder mystery, 2006), "À quand les bonnes nouvelles ?" (When will there be goods news ?, 2008).
Les romans ont été adaptés pour la télévision dans la série britannique Jackson Brodie, détective privé (Case Histories) avec Jason Isaacs dans le rôle principal. 
Son dernier roman "Une vie après l’autre" (Life After Life, 2013) a obtenu le Costa Novel Award et le South Bank Sky Arts Literature Prize. 
Elle est faite Membre de l'Ordre de l'Empire britannique (MBE) à l'occasion de la Queen's Birthday honours list le 11 juin 2011, pour services rendus à la littérature.

Mon avis

Peut-on changer le cours de sa vie ? Peut-on rêver, peut-on avoir le sentiment de déjà vu ? 

Voilà le thème de ce roman.

Ursula, l'héroïne de ce récit va nous donner plusieurs versions de vie, de sa vie et pas toujours dans le bon ordre. Il n'est question que de retour en arrière, principalement en 1910 au moment de sa naissance où il s'en est fallu de peu qu'elle se termine par sa mort. Puis en 1930 où elle décide d'assassiner Hittler, puis durant toute la deuxième guerre mondiale où à plusieurs reprises sa vie prend des chemins différents.

Nous la suivons au coeur de sa famille, entre ses parents, ses frères et soeurs tous avec des destins parfois changeants au fil des évènements.

Et c'est aussi le seul problème de ce roman : s'y retrouver au fil des 600 pages, ne pas perdre le fil car parfois le basculement se fait plus loin, bien plus loin et quand elle reprend le fil de sa vie il faut faire abstraction de tout ce qui vient de se passer, quoique certains personnages ou situations restent (ou pas) présents. A lire dans la continuité car les nombreux acteurs, les petits signes du destin etc.... seraient difficiles à suivre.

J'ai malgré tout bien aimé l'histoire, les nombreux détails et surtout la vie de cette famille Todd, avec ses joies, ses peines, cette si sympathique tante Izzy pleine de joie de vivre et de modernité. Peut être parfois un sentiment de longueur mais sûrement dû aux nombreux retours en arrière ou en projections vers le futur.

Quelques extraits :

"Le recul est une chose merveilleuse......Si nous l'avions tous, il n'y aurait pas d'histoire à écrire".

"Pour que les forces du mal triomphent dans le monde, il suffit qu'assez de femmes de bien ne fassent rien".

"La vie de Pamela se poursuivrait après sa mort, ses descendants se répandraient de par le monde comme les eaux d'un delta, mais Ursula mourrait, ce serait fini. Un ruisseau à sec."

Ma note : ***

Ciao