MISS ALABAMA ET SES PETITS SECRETS

Résumé

Birmingham, États-Unis. Ex-Miss Alabama, Maggie Fortenberry a pris une grande décision : elle va mettre fin à ses jours. Elle n'est ni malade ni déprimée, son travail dans une petite agence immobilière est plutôt agréable, mais elle a trouvé malgré tout seize bonnes raisons d'en finir, la principale étant peut-être que, à 60 ans, elle pense avoir connu le meilleur de la vie.
Maggie a donc arrêté la date de sa mort et se consacre désormais en toute discrétion à en régler les détails.
Or, peu de temps avant de passer à l'acte, Maggie est invitée par une collègue, Brenda, à un spectacle de derviches tourneurs. La représentation étant dans moins d'une semaine, elle décide, pour faire plaisir à Brenda, de retarder l'ultime échéance.
Elle est alors loin de se douter combien les jours à venir vont être riches en secrets dévoilés et en événements imprévus, lesquels vont lui montrer que l'existence a encore beaucoup plus à lui offrir qu'elle ne le croyait.

L'Auteure

FLAGG

 

Fannie Flagg, née Patricia Neal en 1944, est une écrivaine et actrice.
Elle entama une carrière d’écrivaine dans les années 60 et fit partie du staff d’écriture pour l’émission télévisée "Candid Camera". 
Vint ensuite un "creux" dans l’écriture et Fannie Flagg opta, dans les années 70, pour une carrière d’actrice ; on put ainsi la voir dans "Five Easy Pieces" (1970), "Grease" (1978) et sur les scènes de Broadway où elle fut l’une des interprètes de "The Best Little Whorehouse in Texas". Elle interpréta également des petits rôles dans des émissions télévisées.
Fannie Flagg obtint la renommée internationale grâce à son deuxième roman "Beignets de Tomates Vertes" (Fried Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe, 1987), dont elle écrivit le scénario pour le film éponyme qui fut réalisé, en 1991. Pour ce film, l’auteure américaine (qui ne cache pas son homosexualité) supprima une partie qui mettait l’accent sur la relation homosexuelle entre Idgie et Ruth, ses héroïnes, afin que le film soit commercialement viable.

Elle a également écrit un conte de Noel, paru en 2004 : "A Redbird Christmas". 

Elle a été la compagne de l'auteure Rita Mae Brown (1944). Elle se partage entre ses maisons de Californie et d’Alabama. 

Mon avis 

Après un livre sur un thème un peu austère et dur, j'avais besoin de légèreté et puis c'est l'été, les vacances alors, comme j'avais beaucoup aimé les Beignets de Tomate Verte, j'ai pris Miss Alabama lors de mon passage à la bibliothèque sachant que j'aurais de toute manière envie de ce genre de livre pendant cette période estivale.

Comment vit-on les années qui passent quand on a été Miss Alabama et que l'on s'aperçoit que l'on a plus de bonnes raisons de mettre fin à ses jours que de rester. Même si on est encore jolie, intelligente, des amies, un travail rien n'y fait. Mais le destin, le hasard font que rien ne se passe comme prévu malgré la grande organisation mise en place par Maggie.

Reine d'un jour, d'un an pour son état qu'elle aime, elle ne trouve plus de charme à sa vie mais ses amies, un mort, une rivale etc.... donnent à ce roman un optimisme, une gaité qui m'ont beaucoup plu.

Oui c'est convenu, oui il n'y a pas de surprise, quoi que....., mais on passe un bon moment. C'est plein d'humour, la vie d'une petite ville américaine est bien transcrite. C'est plein de bons sentiments, c'est pétillant, Maggie est pleine de charme ainsi que Brenda, Ethel, feue Hazel et même la "bête" nous permettent de nous évader, de sourire et parfois d'être émue.

On retrouve un peu les ressorts des Beignets mais ce n'est pas grave, je n'en demandais pas plus. C'est bien ficelé, on ne s'ennuie pas, loin de là car il se passe toujours quelque chose. La vie nous réserve souvent de belles surprises quand on pense que tout est désespérant (enfin ce n'est que mon avis)...

Ma note : ***

Ciao