LA TRESSE

Résumé

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

L'Auteure

COLOMBANI

Laetitia Colombani est scénariste, réalisatrice et comédienne. Elle a écrit et réalisé deux longs-métrages, À la folie… pas du tout et Mes stars et moi. Elle écrit aussi pour le théâtre. "La tresse" est son premier roman. 

Mon avis

Depuis son passage, rapide, à la Grande Librairie, je voulais le lire. Je ne l'ai pas lu je l'ai dévoré en une journée.....

Oui je sais ce que vous allez me dire : on en parle tellement, en bien le plus souvent, il est normal qu'il plaise. Et bien je vais rester très lucide sur cette lecture. 

Ce récit du destin entremêlé de trois femmes : une en Inde, une au Canada et la dernière en Sardaigne est mené tambour battant. On est pris dans leurs vies qui se rejoignent par moment : l'avocate réputée a le sentiment de n'être plus rien, la jeune fille qui reprend les rênes de l'entreprise de son père doit devenir une avocate pour convaincre ses proches, la femme indienne va montrer sa force et sa détermination face aux traditions fortes de son pays afin d'offrir à sa fille un avenir.

Celle que j'ai le plus aimée est Smita, la femme indienne, qui veut épargner à sa fille une vie de honte, de dégoût dans ce pays où la femme n'est rien en plus d'être de la caste des Intouchables, où le viol est monnaie courante et même punition parfois publique voire sacrifiée sur l'autel du défunt époux......

Au fil des pages on comprend que les 3 destins sont liés, bien sûr, il n'en est pas fait mystère mais quel beau lien. On est touché car comme on avance à chaque chapitre avec une des 3 femmes, on suit leur chemin, leur combat car il s'agit bien d'un combat pour chacune : combat pour la vie, pour l'honneur et l'éducation.

En plus l'auteure même son témoignage personnel de l'écriture du livre comme une tresse que l'on construit avec ses forces, avec ses faiblesses, avec ses doutes comme les trois protagonistes ont mené leur combat.

Quels beaux portraits de femmes : déterminée, fière, volontaires. Pour un premier roman une réussite. Sûrement qu'il n'a rien d'original, quoique...... mais moi j'ai aimé.

J'ai beaucoup aimé la citation en début du livre : "Une femme libre est exactement le contraire d'une femme légère" Simone de Beauvoir. 

Ma note : ****

Ciao