L'ETE AVANT LA GUERRE

Résumé

Été 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Rye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c’est l’occasion pour Beatrice Nash, 23 ans, récemment débarquée dans la petite ville pour y prendre le poste de professeur de latin, de faire plus ample connaissance avec toutes les personnalités locales. Béatrice est orpheline de mère, et a grandi auprès de son père, un universitaire qu’elle a accompagné dans ses voyages et secondé dans ses travaux. Décédé un an plus tôt, il l’a laissée sous la tutelle de sa famille bien-pensante alors qu’elle souhaite mener une vie indépendante loin de ces collets-montés qu’elle déteste. Elle est chaperonnée par Agatha Kent qui l’a prise sous son aile : une Anglaise excentrique comme on les aime avec une bonne dose d’humour, quelques idées progressistes et une grande habileté diplomatique. Agatha a deux neveux : Daniel, qui rêve de lancer un journal de poésie à Paris, et son cousin Hugh, timide étudiant en médecine, qui courtise la fille un peu écervelée de son patron. Tous deux adoptent d’emblée la nouvelle venue. Et bientôt Hugh rougit un peu trop souvent en sa compagnie…
Mais Béatrice veut rester célibataire et devenir écrivain : deux choix difficiles pour une jeune fille instruite et sans le sou dans la société misogyne et conservatrice de ce début du siècle. Surtout, l’entrée en guerre de la Grande-Bretagne vient bouleverser la petite communauté. Des réfugiés belges sont recueillis à Rye et les hommes s’engagent : Daniel, le colonel 

SIMONSON

Wheaton et son fils, Snout, le petit-fils des tsiganes qui vivent en marge de la ville, et Hugh, que Béatrice voit partir avec un sentiment qu’elle peine encore à nommer….

L'Auteure

Une auteur née en Angleterre mais ayant passé une grande paritie de sa vie aux Etats Unis. 
Diplômé de la London School of Economics, une maîtrise de Stony Brook Southampton, elle est une ancienne directrice de la publicité de Voyage.
Sa famille est originaire du Sussex et vit près de Rye, elle aime les villages pittoresques de cette région.
Plusieurs écrivains ont vécu dans cette région : Kipling, James, V Woolf, écrivains qui l'ont inspirés

Mon avis

Très agréable récit : de l'histoire avec l'entrée en guerre de l'Angleterre en 1914 et l'accueil de réfugiés belges sur ses terres.

Dès le début du récit et la présentation des principaux personnages, on comprend très vite que l'histoire va tourner autour d'eux et surtout de Béatrice mais les différents protagonistes : famille bourgeoise, romancier, petite bourgeoisie de province et petites gens, tziganes etc.... donnent à cette épopée (près de 700 pages en version poche 10/18) des allures d'étude sociale de l'époque. La place de la femme, son rôle mais aussi ses contraintes, sa place. Il est question également de viol, d'abandon, du manque d'indépendance financière, des comptes à rendre et à justifier.

Aucun personnage n'est anodin, les caractères et physionomies sont très bien rendus et on ne peine pas à suivre les différents destins même si pour certains on devine très vite leur devenir mais pour d'autres il y a rebondissements, mystères, non-dits et je ne vous en dirai d'ailleurs pas plus.

Certes il y a quelques longueurs mais on est pris malgré tout par le récit, le devenir des personnages et également tous ces petits détails sur leur vie, les convenances, ce que l'on peut ou pas faire. Cela convient parfaitement quand on aime l'histoire, la vie dans la campagne anglaise, l'étude des personnages et un peu de romantisme.

Le personnage de la tante Agatha m'a beaucoup plu : elle est digne, elle n'écoute que son coeur et fait preuve de bon sens, de franchise mais ne sera pas épargnée par la guerre. 

Ma note : ***

Si je ne mets pas 4 * c'est uniquement pour les longueurs et aussi parce que dès le début je me suis doutée (et parfois j'aimerai être surprise) de ce qu'il allait se passer pour certains personnages.

Ciao