LE GROUPE

Résumé

Un roman polyphonique – un groupe de lycéens dans un atelier d’écriture – qui touche au coeur et dépeint avec une grande justesse les préoccupations de l’adolescence et le pouvoir de l’écriture.
François Roussel, professeur d’anglais et écrivain, se laisse convaincre de monter un atelier d’écriture pour les terminales de son lycée. Il se demande tout de même qui cela pourrait bien intéresser. Et puis les premiers inscrits arrivent : Léo, Émeline, Nina… et même Boris, le rigolo de la terminale ES. Ils seront douze au total, dix élèves et deux profs, réunis une heure par semaine dans un monde clos pour écrire. Pour tous, c’est un grand saut dans l’inconnu. Les barrières tombent, ils seront tous au même niveau, à découvert. Un groupe à part. Avec des révélations, des révoltes, des secrets qu’on dévoile. Des chemins qui se dessinent…

l'Auteur

JP BLONDEL

Jean-Philippe Blondel né en 1964 est un écrivain français. Il enseigne également l'anglais au lycée Édouard Herriot de sa ville natale.
Il mène en parallèle une carrière d'écrivain, en littérature générale comme en jeunesse.
Après son premier roman, "Accès direct à la plage", paru en 2003 qui a reçu le prix Marie-Claire-Blais et qui connaît un grand succès de librairie après son passage en édition de poche, il publie "1979" aux éditions Delphine Montalant. Il aime écrire en musique. Étienne Daho est sa bande-son pour ‘Accès direct à la plage’, comme les Smashing Pumpkins le sont pour "1979" (qui est aussi un titre du groupe). 
Il publie d’ailleurs deux romans ayant un titre musical :"Juke-box" en 2004 et "This is not a love song" en 2007, qui recevra le Prix Exbrayat. 
L’écrivain est prolifique et publie souvent plusieurs livres en une seule et même année. 
En 2009, "À contretemps" et "Au rebond" et en 2010, "Le Baby-Sitter", "Blog" et "Qui vive ?" qui recevra le Prix Amerigo Vespucci jeunesse en 2011.
Au début de l’année 2011, il publie "G229", récit de ses souvenirs de jeune professeur débutant. Il écrit aussi un roman pour adolescents, "Replay", le troisième après "Un endroit pour vivre" (2007) et "Au rebond". 
Il revient au roman adulte à la rentrée littéraire de 2011 avec "Et rester vivant", un nouveau récit sur une déchirure et une douleur personnelle, celui de la perte de ses proches, une nouvelle fois habité par une chanson, "Rich" de Lloyd Cole.
Puis apparaît "06h41" en 2013.
En 2014, inspiré par ses années de prépa. littéraire à Paris et un souvenir douloureux qui leur est associé, il écrit "Un hiver à Paris".

COUP DE COEUR

 

Mon avis

Coup de coeur pour ce livre.... je l'ai dévoré. Peut  être parce que le sujet me touche plus particulièrement (atelier d'écriture) mais surtout par le style, les différents textes des ados mais aussi des adultes sont touchants, inventifs. Parce que le fait d'entremêler les créations et les réflexions des participants donne du relief a  l'ensemble et que l'on participe du coup nous aussi à leur expérience, à leurs vies.

Bravo et cela me donne encore plus envie de m'inscrire à un atelier d'écriture (rare dans dans ma région) car l'on s'aperçoit qu'à partir d'un mot, d'un thème, d'un sujet les idées s'enchaînent, se lient et se créent. 

Belle expérience

Ma note : ****

Ciao