VERTE

Résumé

À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Elle semble aussi s’intéresser aux garçons de sa classe et ne cache pas son dégoût lorsqu’elle voit mijoter un brouet destiné à empoisonner le chien des voisins. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte, puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents. On peut même dire qu’ils dépassent les espérances d’Ursule. Un peu trop, peut-être.

L'Auteure

Marie Desplechin est née en 1959 et est journaliste et écrivain de livre pour enfants et adultes.

M

Mariée et mère de trois enfants, dont l'un avec François Muratet, elle a fait des études de journalisme avant de travailler dans la communication d'entreprise.
Ses premières parutions sont pour L'école des Loisirs (1993). Ce n'est qu'après qu'elle se lance dans l'écriture de nouvelles (1995).
Elle est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence et depuis 2006 publie régulièrement des articles dans l'Express.
"La Vie sauve" qu'elle coécrit avec Lydie Violet, obtient le prix Médicis essai en 2005.
"Danbé", coécrit avec Aya Cissoko, obtient le Prix de l'héroïne “Madame Figaro” 2011.
En 2013, elle obtient le Prix Bernard Versele (catégorie 5 chouettes) pour son ouvrage jeunesse "Babyfaces".
Elle travaille régulièrement comme journaliste pour différents magazines et participe à l'écriture de scénarios de films. Elle vit à Paris. 

Mon avis

Il m'arrive parfois d'être attirée par une bd ou autre dans le rayon jeunesse, oui je sais ce n'est plus de mon âge mais cela me permet de me tenir au courant de ce qui se passe de nouveau à ce rayon. J'avais lu plusieurs articles dans des blogs sur cette bd, l'auteure n'y est pas pour rien non plus....

Quelle drôle de famille que cette famille de sorcières..... de grand-mère à petite fille on est sorcière et pour Verte la plus petite tout cela est bien compliqué car sa priorité actuellement est tout autre...... elle est amoureuse mais voilà qu'Ursule sa mère lui révèle ses dons, et qu'elle préfère confier à Anastabotte la formation de Verte Mais cette grand-mère sait comment gérer la situation et Verte a de très très bonnes dispositions pour le métier.

C'est frais, rigolo, les illustrations sont de qualité, le ton est décapant et les caractères des différents personnages sont distincts et moi j'adore la grand-mère qui a une solution pour tout et une maison pleine de ressources

Un petit tour dans cet univers fait du bien, on sourit, on retombe en enfance quand on est adulte et cela est peut être dû à un petit tour de sorcellerie de l'auteure.

Ma note : *** (parce que je suis une adulte)

Ciao