LE CARAVAGE

Résumé

"La vie sulfureuse du célèbre peintre italien par le maestro Manara Automne 1592. Michelangelo da Caravaggio dit « Le Caravage » débarque à Rome, toiles et pinceaux sous le bras. Il puise son inspiration dans l'âme de la cité éternelle, entre grandeur et décadence, et auprès des personnages hauts en couleur qu'il y rencontre. Rapidement admiré pour son talent, il sera toutefois souvent critiqué pour ses partis pris artistiques, notamment sur ses sujets religieux ? il prendra ainsi pour modèle de sa Mort de la Vierge une prostituée. Une réputation aggravée par le penchant du peintre pour la violence et sa participation à de fréquentes et vives échauffourées... Milo Manara amorce ici un diptyque consacré au génial Caravage et à l'Italie du Cinquecento, dans lequel il exprime à nouveau sa fascination pour la création artistique et la beauté des femmes, tout en rappelant qu'il est aussi un maître de la BD historique au sens de la reconstitution confondant."

L'auteur

MILO MANARA

Maurillo "Milo" Manara (né le 12 septembre 1945 à Luson, dans le Trentin-Haut-Adige en Italie), est un auteur italien de bande dessinée.
C'est la découverte chez le sculpteur espagnol Berrocal de Barbarella (Jean-Claude Forest), et de Jodelle (Guy Peellaert) qui lui font découvrir la bande dessinée, en 1967. Ses premières planches professionnelles — des récits érotiques — datent de 1968, époque à laquelle elles lui permettent de financer ses études d'architecture à Venise. Il abandonne son métier d'assistant de sculpteur et publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate.
En 1974, il réalise une adaptation du Décaméron de Boccace. En 1976, Le Singe, son premier récit ambitieux, paraît dans Alter-Linus puis dans Charlie Mensuel. À la même période, il dessine plusieurs épisodes de l’Histoire de France en bandes dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1978 sort L’Homme des neiges et, la même année, Les Aventures de Giuseppe Bergman dans (À suivre). En 1983, sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande dessinée érotique. En 1987, Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils rééditeront sept ans plus tard avec El Gaucho.
Entre-temps, l’œuvre de Federico Fellini, autre « maître d’aventure » de Milo Manara, a inspiré une autre collaboration avec la mise en image du Voyage à Tulum (1984), qui se poursuivra en 1992 avec Le Voyage de G. Mastorna.
Aujourd'hui, Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques aux éditions Albin Michel (rééditées par Drugstore) mais il participe également à des projets plus originaux, comme l'illustration de portfolios divers ou encore la série Borgia avec le scénariste Alejandro Jodorowsky. 

Mon avis

Belle découverte : moi j'aime apprendre et découvrir de façon parfois ludique et là c'est une bien agréable façon d'apprendre. Les illustrations sont splendides, riches de détails et on se trouve plonger dans l'italie du 16ème siècle : ses spadassins, ses peintres, ses prostituées, la vie du petit peuple mais aussi des bourgeois et du clergé.

On ressent la fougue du peintre, son regard illuminé, ses créations, mais aussi sa vigueur, sa soif de justice. 

J'espère que la bibliothèque aura un jour le volume 2 et je trouve l'idée très intéressante et elle pourrait être appliquée à d'autres peintres ou sculpteurs par exemple.

Ma note : ***

Ciao